Les Contes de La Colline

La Légende Des Deux Collines

Il était une fois, au cœur du canton suisse de Valais, une bâtisse mystérieuse logée entre deux collines.

Lorsque le temps était clair, on pouvait apercevoir depuis la vallée sa lumineuse architecture blanche se détacher contre le ciel.

Depuis toujours, des légendes courraient à son propos: on disait que c’était le fief de magiciens, qui partageaient leurs formules miraculeuses à ceux qui en avaient besoin.

Après de nombreuses années d’interrogations, quelque chose d’inattendu se produisit : un jour, alors que la première neige de Décembre venait de tomber, les portes s’ouvrirent en grand, et chacun put venir découvrir ce qu’elles avaient si précieusement caché.

De là haut, la vue était formidable. On pouvait voir les lacs et les sommets, les villes et la végétation, chaque détail qui confère à la Suisse toute sa générosité et son exception.

Depuis, chaque année, on peut monter tout en haut des collines et admirer le monde depuis le haut : il parait que cette vue peut donner l’inspiration à quiconque en profite.

La prochaine fois que vous vous promènerez dans la région, essaierez-vous aussi de voir le monde d’en haut ?

La Reine Des Abeilles Noires

À travers toute la Suisse, on entendait depuis des années des rumeurs, qui disaient qu’au fond des forêts, une femme était capable de parler aux animaux. On disait que son pouvoir lui venait des générations qui la précédait, et on se demandait si elle avait d’autres pouvoirs insoupçonnés.

Un jour, une délégation étrangère vint rendre visite à la Suisse. On voulu créer un nouveau plat pour célébrer l’occasion : quelque chose de si rare qu’aucun humain n’aurait jamais pu l’avoir goûté auparavant.

On partit en quête de l’héroïne mystérieuse, pour lui demander de partager ses secrets et ses idées, et elle accepta d’apporter son aide.

Elle partit à la rencontre du chamois, mais il n’eut pas d’idées.

Elle partit à la rencontre de la marmotte, mais elle n’eut pas d’idées.

Finalement, elle rencontra la reine d’un essaim d’abeilles. La Reine des Abeilles proposa d’offrir son miel unique, à condition que la femme lui offre en échange quelque chose qui permettrait à son essaim de ne ressembler à aucune autre abeille.

Depuis, ces abeilles Suisses sont uniques, et connues sous le nom d’Abeilles Noires, ou Apis Mellifera.

La femme revint dans la ville et offrit le miel aux habitants. C’était un nectar pur et intense, qui ressemblait à de l’ambre.

La célébration fut un succès : on y dansa et on y chanta jusqu’à l’aube. Ce fut le début de la légende du cadeau unique des Abeilles Noires, connues pour leur longévité exceptionnelle.

Sur Le Plus Haut Des Sommets

Au-dessus du beau pays qu’est la Suisse, une chaîne de montagnes s’élève au-dessus des nuages.

Depuis son plus jeune âge, une fille qu’on appelait Rose regardait vers les sommets et s’interrogeait :

Quelle était la hauteur exacte de ces montagnes ?

Quelle était la vue depuis là-haut ?

Jusqu’où pouvait-on voir depuis le sommet ?

Mais personne n’avait jamais réussi à grimper jusqu’au sommet pour répondre à ses questions. Beaucoup avaient essayé, bien sûr, mais aucun n’avait réussi.

Elle se décida à grimper.

Elle essaierait à son tour d’aller le plus haut possible.

Elle marcha pendant des heures pour arriver au pied de la montagne. La route qui s’enfonçait dans la montagne au-dessus d’elle était longue et abrupte, couverte de neige, de pierres et de crevasses.

Elle fit un premier pas et sentit le sol s’effriter sous son pied.

Elle fit un deuxième pas et s’assura d’ancrer son poids solidement dans la terre.

Pas à pas, en respirant profondément, elle gravit tout le chemin.

Elle aborda chaque obstacle avec calme et escalada chaque rocher avec patience et détermination.

Cela prit du temps et de l’énergie, mais elle persévéra, et elle réussit.

Aujourd’hui encore, la montagne porte le nom de celle qui fut la première à arriver au sommet, pour faire connaître au monde sa persévérance et sa volonté : si vous escaladez un jour le Mont Rose, ayez une pensée pour celle dont la détermination l’emmena en haut du plus haut des sommets.

Et Soudain, Tout S’est Éclairé

Je me suis réveillé reposé ce matin. Comme chaque jour, je me suis attelé à ma routine quotidienne : je me suis accordé un moment pour méditer, pris un solide petit-déjeuner et me suis lavé le visage. Mais, en relevant le visage et en voyant mon reflet dans le miroir, tout m’a semblé différent : plus lumineux, plus coloré que dans la vraie vie.

Au cours de la journée, j’ai remarqué que la lumière jouait différemment dans l’espace. Tout semblait plus éclatant, mais je semblais être la seule à le remarquer.
Je me suis donc attelé à capturer ces instants de beauté : il fallait que je les montre aux autres.

J’ai pris une première photo depuis mon téléphone – puis une seconde, et une troisième.

J’ai commencé à les partager, et même si tout le monde a commencé par penser que j’utilisais un filtre, j’ai fini par recevoir un message : quelqu’un d’autre voyait la même chose que moi.

Peu à peu, de plus en plus de gens ont commencé à voir un monde plus lumineux. Ils voyaient ce qu’ils n’avaient jamais vu auparavant. Des détails, de petites choses qui rendaient belle leur vie quotidienne.

C’est ainsi que tout, dans ma vie, s’est éclairé.

La Première Neige De l’Hiver

Le premier flocon qui tombe annonce l’atmosphère de l’hiver tout entier.

À travers le silence de la nuit, on peut d’ailleurs presque l’entendre tomber au sol.

Bientôt, le sol tout entier sera recouvert d’un tapis blanc et doux, et le temps semblera passer un peu plus lentement.

À travers les nuages qui couvrent les sommets, le premier rayon du soleil caresse le manteau soyeux et immaculé qu’a déposé la neige – et vous vous aventurez dehors.

Dans la lueur du petit matin tout semble rayonner d’une lumière particulière.

Vous faites un premier pas dans la neige : le monde a changé pour vous, et seulement pour vous. Vous êtes l’unique public de ce moment où la vallée, les flancs de la montagne et les chemins qui y mènent semblent exister pour la première fois.

Partout où vous allez, le monde vous semble silencieux et intouché.

Cette pureté est une occasion que vous devez saisir.

L’Étoile Qui Ne Brillait Pas Comme Les Autres

Dans le sombre ciel hivernal, une étoile se détachait des autres.

Elle était si brillante que l’on ne pouvait pas s’empêcher de remarquer qu’elle était un peu plus bleue que les autres.

C’était une énigme pour les scientifiques, et lorsque les amoureux rêvaient, c’est vers elle qu’ils dirigeaient leurs voeux.

Mais un jour, sans prévenir, doucement, elle disparut.

Sur Terre, on s’interrogeait. On cherchait cette étoile dans le ciel nocturne, sans pouvoir la retrouver.

On finit par envoyer une mission à sa recherche, pour comprendre ce qu’il s’était passé.

On s’aperçut ainsi que, si les étoiles brillaient au firmament, elles étaient aussi très sujettes au doute.

Depuis un moment déjà, cette étoile si spéciale ne se sentait plus aussi proche des autres étoiles- à cause de la façon dont elle brillait, de sa différence.

Alors, les Hommes lui racontèrent à quel point elle était admirée depuis la Terre. En entendant l’espoir et la joie qu’elle inspirait aux autres, elle recommença à briller, plus éclatante encore qu’auparavant.

 

La Fleur Qui Ne Mourrait Jamais

Vous êtes-vous déjà demandé comment la première Edelweiss était apparue ?

Tout a commencé dans des montagnes lointaines, loin de tout ce que l’on connait.

Depuis des années, les Hommes racontaient l’histoire d’une fleur extraordinaire : elle ne poussait qu’une nuit par an, mais ne mourrait jamais après cela. On disait que quiconque pouvait s’en approcher serait protégé de tout danger tout au long de sa vie.

On avait cherché cette fleur depuis longtemps, mais personne n’avait jamais pu la trouver. On racontait qu’un homme l’avait trouvé, mais qu’elle s’était vannée immédiatement lorsqu’il l’avait cueillie.

Lorsqu’un petit garçon la découvrit par hasard au cours de l’une de ses promenades dans les montagnes, ce fut une grande surprise pour lui. Il avait entendu les légendes, et savait qu’il ne devait pas la toucher. Il s’assit devant elle et la regarda sous tous les angles.

Il voulait comprendre comment elle s’épanouissait, comment elle s’ouvrait au soleil, comment elle puisait sa force de la lumière. Alors, il la dessina.

Il dessina pendant des heures, de multiples versions de la fleur – puis il partit.

Sur le chemin qui le ramenait chez lui, à chacun de ses pas, une fleur blanche et douce poussait.

C’est pour cela que les edelweiss ne poussent désormais que dans des lieux inatteignables, et doivent être respectées.

L’Élixir De Bien Être

Depuis des années, une femme très sage buvait chaque soir un verre d’eau, dans lequel elle faisait infuser des plantes.

On ne pouvait remarquer que le parfum si particulier des plantes, qui remplissait la maison et semblait rendre le sommeil de tous ses habitants plus profond.

Personne ne savait quelles plantes elle utilisait : on ne pouvait pas les identifier, et elles demeuraient un mystère. Lorsqu’on lui demandait, la femme souriait et disait :

« Un jour, lorsque le moment sera venu, tu sauras tout ce qu’il y a à savoir ».

Une nuit, pendant que tout le monde dormait, un enfant fut réveillé par une lumière vive qui provenait de la chambre de la femme d’une grande sagesse. Elle brillait dans son sommeil, d’une lumière douce et chaude.

Le lendemain, l’enfant demanda à la femme d’où venait la mystérieuse lumière.

« Mes plantes ont des propriétés uniques » lui répondit-elle. « Elles offrent une force nourrie par la répétition d’un rituel. Si l’on s’assied calmement, dans le silence, si l’on respecte la paix de l’obscurité, on accède à un nouveau palier de bien être ».

Depuis ce temps, le secret religieusement gardé d’une formule patiemment élaborée fut partagé. On dit aujourd’hui qu’elle permet une vie plus douce, plus apaisée, ouverte aux découvertes et à l’apprentissage.

Le Masque De Générosité

Une longue silhouette masquée se promenait souvent le long des routes du comté, distribuant autour d’elle des cadeaux intangibles : l’optimisme, la protection et l’apaisement.

Personne ne l’avait jamais identifiée, mais tout le monde la considérait comme une bénédiction.

Sa cape était sombre et pouvait se fondre dans la nuit – mais son masque était lumineux, composé de fleurs qui ne fanaient jamais et semblaient éclore en fonction de la saison.

Certains pensaient qu’il s’agissait de Dame Nature elle-même, qui descendait offrir ses cadeaux. D’autres pensaient que c’était un magicien capable de faire ressortir le meilleur des gens qui l’entouraient. Une seule chose était certaine : chacun, dans le comté, était apaisé, et l’on savait trouver le temps de faire tout ce que l’on souhaitait entreprendre.

Un jour, elle annonça individuellement à chacun qu’elle s’en allait, sans préciser pourquoi. Pour rendre son départ plus facile pour les habitants, elle offrit à chacun un onguent qui permettait de vivre une vie apaisée.

Appliquée comme un masque, elle permettait de révéler la beauté des choses, les détails qui rendaient chacun si spécial, plus visible, digne de fierté et de confiance en soi.

La Pomme Enchantée

D’aussi loin qu’on s’en souvienne, on racontait dans la vallée l’histoire d’une pomme enchantée. On disait qu’elle poussait dans un lieu lointain, presque hors de portée. Les vieilles femmes disaient qu’une bouchée suffisait pour obtenir la vie éternelle – mais on ne l’avait jamais trouvée.

Une expédition fut envoyée pour finalement découvrir cette pomme magique dont tout le monde parlait.

Après une longue marche et une exploration qui dura des semaines, il découvrit un soir un pommier qui ne ressemblait à aucun autre.

Enraciné au sommet d’une colline, il était baigné dans la lumière du crépuscule qui semblait l’illuminer d’une lumière incandescente.

C’était le pommier enchanté qu’ils cherchaient depuis si longtemps.

Ils appelèrent son fruit Uttwiller Spätlauber.

Ils cueillirent quelques-unes de ses pommes qu’ils se partagèrent – et il apparut rapidement qu’ils n’avaient pas gagné la vie éternelle, mais qu’ils se sentirent immédiatement pleins d’énergie, prêts à relever de nouveaux défis, à vivre de nouvelles aventures.

Le secret de la pomme mythique n’était pas l’immortalité mais la jeunesse retrouvée. Elle aidait quiconque la mordait à partager des moments de bonheur et de plénitude avec les êtres aimés.

Depuis, on dit que les habitants de la région peuvent voir la beauté de la Nature et des Hommes comme personne n’a pu le faire avant eux.